Les collections numérisées
inscription    connexion
Erreur! Utilisateur : Mot de passe :
Langue
Français
Résumé
Inventé en 1963 par Greg, « Achille Talon » vit des gags en une page dans « Pilote », gags dont la fonction est de venir en bouche-trou d’éventuelles absences de publicités dans les pages du journal. Pour le créer, Greg s’est explicitement inspiré d’un comparse des aventures de Zig et Puce de Saint-Ogan, Monsieur Poche, personnage rond et un peu suffisant. Greg le reprend en accentuant un certain nombre de ses défauts : il en fait un petit-bourgeois logorrhéique et sûr de lui qui se pique de culture et affiche parfois des velléités artistiques. L’ensemble de ses entreprises aboutissent en général au désastre. Greg flanque bientôt Talon d’un voisin acariâtre, Hilarion Lefuneste, d’une mère au fort caractère et d’un père moustachu dont le trait principal est un amour immodéré pour la bière. Il dote également Talon d’un métier, collaborateur du journal « Polite », allusion transparente au journal dans lequel paraissent les gags, ce qui lui permet au passage de caricaturer ses collègues René Goscinny, Jean-Michel Charlier et quelques autres. Ce personnage agaçant mais amusant, remarquable par ses interminables tirades qui doivent beaucoup à un certain humour XIXe (Courteline, Henry Monnier, dont on trouve également la trace dans les discours du maire de Champignac imaginés par Franquin dans « Spirou ») rencontre un succès considérable. Il devient l’un des piliers de la revue et reste le personnage le plus populaire de Greg, dont la production est par ailleurs énorme. Greg se fait bientôt aider par des assistants (Dupa, Claude Marin) et emmène même Achille Talon dans des histoires longues, mélange d’aventure et d’humour où l’esprit initial de la série, à la fois ironique et bonhomme, se perd un peu. Avant même la mort de son créateur en 1999, Achille Talon avait été repris par de nouveaux dessinateurs et scénaristes et a connu quelques suites depuis. Le gag présenté aujourd’hui a paru dans « Pilote » en 1965 se déploie sur deux pages et aboutira, comme il se doit, sur la déconfiture finale de Talon, qui reviendra chez lui couvert de plaies et de bosses.
Type d'œuvre
Planche
Droits
droits réservés
Source
musée de la bande dessinée - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Cote
2009.5.1
Exemplaires
Commentaires

Trouver l'auteur sur :

Suggestions