Les collections numérisées
inscription    connexion
Erreur! Utilisateur : Mot de passe :
Éditeur
Année
s.d.
Langue
Français
Résumé

Né en 1891 à Angers, Étienne Le Rallic (1891-1968) a connu une carrière longue et extrêmement riche. Dès 1910, il publie des illustrations dans les journaux de toute spécialité, y compris des dessins lestes pour la presse de second rayon. Il vient à la bande dessinée à partir de 1935 pour une histoire sur scénario de Marijac. La postérité a surtout retenu Poncho Libertas , Capitaine Flamberge , parus dans Coq hardi , mais c’est par dizaines que se comptent les bandes qu’il a fait paraître dans des titres de presse pour enfants qui vont de Pierrot à Wrill en passant par Tintin (il fait la couverture du premier numéro de l’édition française), L’Intrépide , La Semaine de Suzette , Cœurs Vaillants , etc. Dans la lignée de son aîné Giffey, Le Rallic est un dessinateur réaliste au dessin solide, qui excelle dans les scènes d’extérieur, grand spécialiste des chevaux. Il a tâté de tous les grands genres de l’aventure : western, histoires de pirates ou récits coloniaux.

Cette histoire publiée chez Chargor-Gordinne sans doute dans l'immédiat après-guerre, est une histoire de corsaire comme son titre le laisse deviner, celle du breton François Ripaud de Montaudevert, corsaire de son état à la fin du XVIIIeme siécle, époque où la France et l'Angleterre étaient en guerre.

Type d'œuvre
Album
Droits
droits réservés
Source
la bibliothèque de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Cote
FA-g-00101
Exemplaires
Commentaires

Trouver l'auteur sur :

Suggestions