Les collections numérisées
inscription    connexion
Erreur! Utilisateur : Mot de passe :
Langue
Anglais
Résumé
On peut être un terrible viking dont l’activité journalière est de tuer et piller et avoir les mêmes soucis domestiques que n’importe qui. C’est le cas de Hagar The Horrible (« Hagar Dunor » en v.f.) qui n’arrive pas à asseoir son autorité sur une famille composée d’une femme, Helga, au caractère bien trempé, sa fille Honi qui vaut largement sa mère sous ce rapport, son fils Hamlet (!) que l’activité de pirate n’intéresse absolument pas, et un chien et un canard ingérables. Tous, même les animaux, portent des casques. Si l’on ajoute qu’Honi a un fiancé, troubadour de son état et passablement idiot, on peut se faire une idée de ce qu’un humoriste affuté peut faire de telles prémisses. Dik Browne (1917-1989) était indiscutablement un humoriste affuté. Il travaillait depuis les années 1940 sur des séries comme « Ginny the Jeep » et « The Tracy Twins » avant de rencontrer le succès en 1962 avec « Hi n’ Loïs » qu’il dessinait sur des scénarios de Mort Walker. Lancé aux Etats-Unis en 1973, « Hagar The Horrible » a immédiatement rencontré le succès dans son pays et dans tous les pays occidentaux. On ne sera pas surpris que la Suède ait particulièrement fêté ce personnage. A l’époque de son plus grand succès, pas moins de cinquante-huit journaux suédois faisaient paraître le strip de Dik Browne. La série a duré sous sa plume jusqu’en 1988. On dit que plus de trois-cent millions de fans la suivaient dans le monde. Elle a depuis été reprise avec succès par son fils, Chris Browne.
Type d'œuvre
Planche
Droits
droits réservés
Source
musée de la bande dessinée - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Cote
90-18-3
Exemplaires
Commentaires

Trouver l'auteur sur :

Suggestions