Les collections numérisées
inscription    connexion
Erreur! Utilisateur : Mot de passe :
Langue
Anglais
Résumé

L’année 1945 débute et Li’l Abner, héros de la série qui porte son  nom, se glisse furtivement dans le bureau de son créateur (dont on voit un superbe autoportrait en première case) pour tenter de savoir ce qui l’attend tout au long des douze mois à venir. L’effroi qui le saisit, les larmes qui jaillissent de ses yeux, le cri («He Cain’t do this t’me!») qu’il pousse annoncent un  bien sombre avenir pour ce héros dans les veines duquel coule un sang cent pour cent américain. 

Praticien expert de l’humour outrancier (dans la première case, Li’l Abner indique que son dessinateur s’accorde habituellement une sieste quotidienne de huit heures!), Al Capp fut à partir de 1934 un satiriste inspiré de la société américaine, dont il moquait les imperfections en mettant en scène les habitants peu raffinés du village de Dogpatch, au premier rang desquels Li’l Abner, ses parents, sa fiancée et toute une galerie de personnages haut en couleur. La naïveté honnête de ces frustes créatures contrastaient avec les motivations intéressées et cyniques de tous ceux dont ils croisaient la route, permettant à Al Capp de brosser en passant un tableau au vitriol de la société américaine de l’époque, ce qui n’empêcha pas que la série rencontre un succès considérable avant et pendant la Seconde Guerre mondiale.  L’effet de mis en abyme, qui voit ici le dessinateur intervenir dans l’histoire qu’il dessine, est une des spécialités de Capp: n’avait-il pas inventé une série policière, Fearless Fosdick, délirante parodie du Dick Tracy de Chester Gould, qui était, au sein du strip, la bande dessinée préférée de Li’l Abner, lui-même héros de papier? Le succès fut tel auprès des «vrais» lecteurs que Fearless Fosdick connut bientôt de longues aventures, poussant ainsi très loin le principe de l’histoire dans l’histoire.  Mais l’esprit corrosif de la série tourna si l’on peut dire à l’aigre dans les années 50, Al Capp adoptant un point de vue de plus en plus réactionnaire. Li’l Abner perdit progressivement de son charme et son public jusqu’en 1977, date de son interruption définitive.

Type d'œuvre
Planche
Droits
droits réservés
Source
musée de la bande dessinée - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Cote
90.16.1
Exemplaires
Commentaires

Trouver l'auteur sur :

Suggestions