Les collections numérisées
inscription    connexion
Erreur! Utilisateur : Mot de passe :
Langue
Anglais
Résumé
Normand d’origine mais très tôt installé en Belgique, Raymond Reding a vingt ans en 1940 et se voit contraint pour  subsister d’exercer d’innombrables «petits boulots» qui l’orientent vers la musique et la création littéraire. À partir de 1944, Il collabore à l’hebdomadaire Bravo!, pour lequel il écrit quelques contes pour enfants. Il se tourne bientôt vers le dessin, avec succès. Après diverses collaborations, il entre à Tintin en 1950, où il signe quelques textes et des biographies (Saint-Vincent de Paul, L’abbé Pierre), puis trouve sa voie en créant Jari en 1957. Jari est un jeune tennisman, et Reding est dans le thème qui fera sa gloire: le sport. On peut citer dans la même veine d’autres séries créées par la suite par Reding: La Section R, Jimmy Torrent, Eric Castel… et bien sûr Vincent Larcher qui nous occupe aujourd’hui. Apparu en 1963 dans Tintin, Vincent Larcher dépeint le milieu du football professionnel. Il met bien sûr en scène la compétition, avec de spectaculaires morceaux de bravoure, mais ne néglige pas non plus les à-côtés de la vie de sportif. Cas particulier dans le genre, Vincent Larcher s’oriente à partir du troisième épisode vers un fantastique inusité dans le genre et qui fait beaucoup pour l’originalité de la série. La planche présentée aujourd’hui provient du premier épisode, publié dans Tintin, mais curieusement repris tardivement en album. On remarquera les deux grandes cases qui ouvrent et closent cette page consacrée au viril affrontement entre le bon et le méchant. Le texte est abondant mais, astucieusement, Reding varie les angles de prise de vue. Le trait de contour sont marqués avec force et l’on appréciera l’usage discret mais aguerri des aplats de noir.
Type d'œuvre
Planche
Droits
droits réservés
Source
musée de la bande dessinée - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Cote
90.2.4
Exemplaires
Commentaires

Trouver l'auteur sur :

Suggestions